Sélectionner une page

Le délégué à la protection des données, nommé DPO (Data Protection Officer), est le successeur du CIL (Correspondant Informatique et Liberté). Ses prérogatives et missions sont renforcées, s’agissant en particulier de son rôle de conseil et de sensibilisation sur les nouvelles obligations du règlement.

Chaque organisme peut choisir de designer son propre DPO ou opter pour le DPO mutualisé de la CCIR.

Les organismes peuvent s’appuyer sur ce DPO afin de comprendre et respecter les obligations du règlement et ainsi réduire les risques de contentieux.

Dans sa mission, le DPO ne reporte pas à la CNIL, mais est son correspondant.

Les responsables de traitement appartenant au secteur public devront obligatoirement désigner un Délégué à la Protection des données

Les responsables de traitement peuvent opter pour un délégué à la protection des données interne, mutualisé ou externe.

Le délégué est chargé de mettre en œuvre la conformité au règlement européen sur la protection des données au sein de l’organisme qui l’a désigné s’agissant de l’ensemble des traitements mis en œuvre par cet organisme.